Sinoncologie - SFI - 肿瘤病

Médecine Chinoise - Cancérologie Chinoise - Textes Classiques.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La vaccination contre le virus du papillome humain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sebmtc
Admin
avatar

Nombre de messages : 120
Age : 42
Localisation : Annecy
Emploi : Médecine Chinoise
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: La vaccination contre le virus du papillome humain.   Mar 20 Fév - 7:08:13

Les gynéco-oncologues recommandent la vaccination contre le virus du papillome humain.

15 février 2007 - La Société des gynécologues oncologues du Canada (GOC) presse les gouvernements provinciaux d’adopter rapidement un programme de vaccination contre le virus du papillome humain (VPH). Ces médecins spécialistes recommandent que les jeunes filles et les femmes canadiennes âgées de 9 ans à 26 ans reçoivent systématiquement le vaccin1.

Le VPH est une infection transmissible sexuellement, responsable de 70 % des cancers du col de l’utérus et de 90 % des verrues génitales. L’infection à certaines souches du VPH est associée, un peu partout dans le monde, au cancer du col de l’utérus2 et, dans une moindre mesure, aux cancers de la vulve, du vagin, du pénis et de l’anus3. À lui seul, le cancer du col de l’utérus cause chaque année la mort de 290 000 femmes à travers le monde, incluant environ 400 Canadiennes.

La Dre Dianne Miller, chef du Service de gynécologie oncologique au Vancouver Hospital and Health Sciences Centre, précise que « la majorité des femmes ayant contracté le VPH réussiront à combattre d’elles-mêmes l’infection, mais chez certaines, les cellules contaminées auront subi des modifications qui entraîneront à long terme un cancer du col de l’utérus ».

Les résultats d’essais cliniques menés depuis environ cinq ans indiquent que les compagnies pharmaceutiques sont désormais en mesure de fabriquer des vaccins efficaces contre les souches de VPH qui risquent d’entraîner un cancer. On a non seulement démontré que la vaccination pouvait prévenir les infections au VPH, mais aussi qu’elle abaissait radicalement le risque de contracter le cancer du col de l’utérus4,5. Les vaccins seraient efficaces durant au moins trois ans et demi.

Le Comité consultatif national de l’immunisation (au Canada) a récemment conclu que la vaccination aurait une efficacité maximale chez les jeunes filles de 9 ans à 13 ans, soit avant le début de l’activité sexuelle, mais qu’elle serait aussi bénéfique chez les jeunes femmes de 14 ans à 26 ans. Le U.S. Advisory Committee on Immunization Practices a émis ses propres directives en juin dernier. Le Comité estime que toutes les filles de 11 ans et de 12 ans devraient être vaccinées contre le VPH, l'immunisation de celles de 9 ans et 10 ans étant laissée à la discrétion du médecin.



Pierre Lefrançois – PasseportSanté.net

D’après la Presse Canadienne (PC).

_________________
Sebmtc - hán sài bó 韩赛伯
Mail: sebmtc@msn.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumsfi.forumzen.com
 
La vaccination contre le virus du papillome humain.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vaccination des volailles contre le virus du H5N1
» Un Virus qui transformerait l'être humain en Zombie ?!
» Vaccination contre H1N1 et troubles neurologiques ...et auto-immuns!
» Adieu Maya !
» antidote contre le virus Ebola

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sinoncologie - SFI - 肿瘤病 :: Divers :: Discussions et bavardages diverses...-
Sauter vers: